Articles sur l’ayurveda

LES BIENFAITS DES EPICES

Dans la cuisine ayurvédique, on utilise beaucoup les épices pour leurs nombreuses propriétés et notamment pour aider à la digestion, en stimulant le feu digestif. Attention, à ne pas confondre épices et piment. 

Various spices selection.

Voici quelques épices et leurs nombreux bienfaits :

  1. Cannelle :

Elle soulage les problèmes ORL, les rhumatismes, les inflammations de la gorge, les rhumes et la grippe. Elle est vermifuge et soulage les diarrhées en l’associant au gingembre. Elle contribue à éliminer les toxines. Elle fait partie des épices chaudes qui aident à la digestion.

Selon les principes de l’Ayurveda, il est bénéfique pour kapha et vata mais augmente pitta.

  1. Cumin :

Il est digestif, soigne diarrhée et nausées, vermifuge. Il purifie le sang. Il favorise l’absorption des minéraux par le gros intestin. Il prévient des pertes de mémoire, la baisse de la vision, les tumeurs. Pour les femmes, il nettoie l’utérus et augmente la sécrétion du lait maternel. Et il est aphrodisiaque.

Il diminue et équilibre les 3 doshas

  1. Cardamome :

Elle est expectorante, stimulante, réjuvénante et aphrodisiaque. C’est un tonique nerveux et oculaire. Elle augmente le feu digestif, très efficace en cas d’indigestion et troubles gastro intestinaux, bronchite, affections urinaires, hémorroïdes, impuissance, stress, fatigue…

Diminue et «équilibre les 3 doshas

  1. Coriandre :

Elle augmente l’appétit, facilite la digestion prévient et soulage les ballonnements et elle permet de contrôler les hyper-acidités gastriques. Elle nettoie et décongestionne le foie. Elle est efficace contre les rhumes, les grippes, les irruptions cutanées, l’herpès et tous les problèmes d’allergies. Elle améliore la vision et est efficace contre les infections des yeux.

Diminue et équilibre les 3 doshas

  1. Curcuma :

Il a des propriétés anti oxydantes, stimulantes, dépuratives, antibactériennes, antalgiques, anti inflammatoires, aphrodisiaques, digestives, soigne les indigestions, stimule la flore intestinale, dissout les gaz et les toxines. Il fluidifie la circulation sanguine, diminue l’anxiété et le stress, améliore la souplesse du corps et à un effet amincissant.

Diminue et équilibre les 3 doshas

  1. Fenouil :

Il est carminatif, digestif, calme les brulures, purifie le sang et les urines, soulage les nausées, les vomissements, les ballonnements, la fièvre, les troubles visuels. C’est l’épice de la femme : Il favorise l’allaitement, tonifie l’utérus, régule les hormones de la femme, soulage des règles douloureuses. Il est aussi aphrodisiaque.

Diminue et équilibre les 3 doshas et surtout les déséquilibres pitta.

  1. Gingembre

Il est digestif, carminatif, très efficace en cas de nausées et vomissements. C’est un excellent agent préventif de nombreuses maladies de la sphère digestive ! C’est un anti inflammatoire, il soulage les douleurs et raideurs articulaires, améliore la circulation, régule le cholestérol. Il est aussi très efficace contre les problèmes ORL : toux grasses, rhinites, bronchites, pharyngites, encombrements des voix respiratoires, extinction de voix… Il est aussi aphrodisiaque.

Diminue et équilibre vata et kapha, augmente légèrement pitta.

Il est contre indiqué en cas de maladies de la peau, ulcère et anémie.

Référence: « 22 épices pour préserver la santé » du docteur Guy Avril

————————————————————————————-

Quelques conseils pour l’hiver!
Pour bien profiter de cette belle période, emmitouflez vous bien car contrairement à ce que l’on peut entendre les microbes ne sont pas anéantis par le froid, leur développement va juste se réduire en dessous de +10°C.
Leur seul facteur létal est la chaleur, au dessus de 50 °C.
Pour information, un « microbre » qui signifie « petite vie » est un terme général qui est utilisé pour décrire à la fois les bactéries, les virus et les parasites.
Tous les microbes sont des organismes vivants mais ne sont pas nocifs, certaines bactéries sont mêmes bénéfiques, elles nous aident à digérer par exemple.
Et donc durant cette période hivernale, l’organisme est mit à rudes épreuves alors je voulais partager avec vous quelques conseils et remèdes ayurvédiques pour garder une belle énergie et lutter contre les microbes nocifs.
Tout d’abord, selon les principes de l’Ayurveda, on travaille d’abord en prévention en stimulant notre système immunitaire et donc notre capacité à nous défendre naturellement contre ces attaques.
Celui ci dépend entre autre de sa capacité à digérer alors en hiver, on évitera les jeûnes, on adaptera son alimentation pour stimuler son feu digestif et ainsi ne pas créer de toxines.
L’idéal est d’utiliser tous les jours des épices comme le gingembre, le cumin, la cannelle, le curcuma, le poivre…
De manger chaud, consistant sans oublier d’y ajouter un peu de matière grasse. Un plat avec des légumineuses, des céréales, des légumes (chauds) de saison et biologiques avec une noix de ghee est complet et parfait.  N’oublions pas aussi de consommer quotidiennement des fruits (hors repas) et des graines/oléagineuses (chia, courge, amande..) et de boire des tisanes tout au long de la journée!
On évitera les fritures, la junk food, les glaces, les boissons froides ainsi que les acidités après 18h (fromage, yaourt, agrume…) .
Et on n’oubliera pas notre verre d’eau chaude (avec un demi citron pressé) le matin à jeun!
En cure pour le système immunitaire, testez le miel doré, une recette ayurvédique: Pendant un mois, tous les matins, mangez une cuillère à café de miel avec une pincée de curcuma.
Et vous pouvez y ajouter une cuillère à soupe de Chywanaprash, célèbre confiture ayurvédique qui se trouve facilement dans le quartier indien à Paris ou sur internet.
Selon l’Ayurveda, notre comportement influe aussi sur notre immunité. Ainsi la maitrise de soi, l’honnêteté, une parole douce, la méditation, l’absence de vanité ont des effets positifs sur notre système immunitaire.
L’Abhyanga, le massage de tout le corps à l’huile ayurvédique, une à deux fois par mois est conseillé pour renforcer l’immunité, améliorer la circulation dans le corps, stimuler l’élimination naturelle des toxines et nourrir les tissus.
Si les maux de l’hiver arrivent malgré tout, voici quelques conseils à faire au plus vite pour éviter l’évolution de la maladie:
Dès les premiers picotements dans la gorge, faîtes un gargarisme avec du curcuma et un peu de sel d’Himlaya.
-Si vous commencez à tousser, manger une cuillère de miel avec du poivre ou vous mélangez 1 cuillère à café de cardamome en poudre, 1/2 cuillère à café de sel d’Himalaya et 1/2 cuillère à café de miel.
A sucer 3/4 fois par jour.
-Si vous avez avez mal à l’oreille, faites chauffer une gousse d’ail doucement avec un peu d’eau, écrasez la pour en faire une pâte. Imbibez un morceau de coton avec et l’introduire dans l’oreille en évitant que le liquide ne coule (contre indication: tympan percé)
Pour calmer la douleur, vous pouvez aussi couper un oignon en deux et faire chauffer les deux morceaux dans la poêle et les poser ensuite sur les parties douloureuses en faisant évidemment attention de ne pas se bruler.
-Si vous avez mal à la tête, vous pouvez râper du gingembre frais et massez vous sur le font et les tempes.
Vous pouvez aussi vous masser avec quelques gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée et de l’huile végétale (sésame, amande..)
-Si le nez commence à couler ou si sinusite: Pendant au moins une minute, stimulez les deux points marmas qui se trouvent de chaque côtés des deux narines.
-Si vous avez de la fièvre: Faire bouillir 1/2 cuillère à café de cannelle, de graines de coriandre et de gingembre en poudre dans 25 centilitres d’eau.
Et n’oubliez pas aussi les huiles essentielles indispensables pour passer un hiver plus serein: Ravinstara, Eucalyptus Radié et toujours tea tree qui peuvent être appliquées directement sur le thorax en massage  et sous la plante des pieds.
Ces huiles essentielles sont très efficaces lorsque les premiers maux apparaissent mais aussi pour vous protéger lorsque vous êtes entourés de microbes!
En diffusion, elles assainiront l’atmosphère.. et humm c ‘est sympa comme odeur, non?
Si ces symptômes persistent pendant plusieurs jours aller consulter un médecin.
Je vous souhaite un bel hiver et si vous souhaitez plus d’informations pour rester en forme grâce à l’Ayurveda, n’hésitez pas à consulter un thérapeute ayurvédique.
❤dialement
Virginie Pierrepont

 

Voici quelques principes de base de la diététique ayurvédique :

  • Votre nourriture doit être toujours chaude car elle supporte le feu digestif, accélère la digestion, redirige vata, évacue, décroche les dépôts dans la partie intestinale.
  • Manger des fruits et des légumes de saison
  • Ne pas consommer de fruits pendant les repas,  plutôt entre les repas ou au moins 30 minutes avant pour éviter la fermentation avec les autres aliments et empêcher ainsi le processus de digestion
  • Commencer son repas par un verre d’eau chaude/
citron ou par une demi cuillère à café de petits morceaux de gingembre frais avec un peu de sel pour augmenter votre feu digestif
  • Mettez toujours un peu de matière grasse car elle contrôle vata et soutien le feu digestif (si possible du ghee)
  • Quantité appropriée : manger lentement afin de sentir la satiété
  • Ne pas manger avant la digestion du dernier repas (en moyenne 3h pour repas complet et 1,5/2h pour collation)
  • Au bon endroit (bien installé, au calme, pas devant la télévision)
  • Le bon temps (20 min minimum mais pas 1 heure)
  • Manger avec concentration (en pleine conscience)
  • Respecter des horaires réguliers pour vous alimenter (7h/12h/19h par ex)
  • Eviter de boire des boissons excitantes en journée comme le café ou thé noir en journée, préférer les tisanes.
  • Ne pas boire de boissons trop fraiches, préférer les à température ambiante ou chaudes pour éviter l’accumulation de toxines

 

Virginie Pierrepont

Thérapeute, praticienne en ayurveda (91 et 30)

 

————————————————————————————-

images

Voici quelques conseils pour lutter contre les premiers froids, ce sont des recettes « maison » avec des produits faciles à trouver dans le commerce.

Selon l’ayurveda, l’automne et l’hiver sont des périodes qui provoquent naturellement vata quand le climat est sec et kapha quand il est plus humide, en fin de saison et au printemps.

En ce début d’hiver, on évite le cru, les saveurs amères et on privilégie le chaud, les aliments cuits aux saveurs sucrés, acides, salées et utiliser des épices.

On doit donc réchauffer l’organisme et stimuler le système immunitaire pour éviter les désagréments des premiers froids.

Voici quelques recettes faciles et « maison » pour lutter contre les premiers signes de refroidissement:

En cas de mal de gorge ou laryngite, se faire un gargarisme avec 1/2 cuillère à café de curcuma et une pincée de sel d’Himalaya dans un verre d’eau chaude. Si vous prenez ce gargarisme dès les premiers picotements, le mal de gorge se calmera vite.

Vous pouvez aussi faire infuser 20 graines de poivre et deux gousses dail dans 25 cl d’eau. Y ajouter du miel et boire cette infusion, à renouveler 3 ou 4 fois par jour. J’en profite pour préciser que le miel est un aliment indispensable l’hiver mais que l’on ne chauffe jamais car il peut libérer avec la chaleur des substances toxiques butinées par l’abeille.

La cannelle est aussi une épice très intéressante l’hiver et très utilisée en Inde pendant la saison humide pour éviter la grippe.

Dans un verre d’eau bouillante, mettre deux bâtons de cannelle et 3 cuillères à café de miel. Boire une cuillère à café de ce sirop 3 à 4 fois par jour en cas de mal de gorge ou de rhinite, grippe, pharyngite mais aussi indigestion.

Si la grippe est là, vous pouvez boire une décoction avec une cuillère à café de fenugrec en graines ou un mélange de cannelle, fenouil et anis étoilé en y ajoutant une cuillère à café de jus de gingembre frais.

Si vous sentez que vous avez pris un coup de froid et qu’une bronchite ou un rhume se préparent, buvez avant le coucher du lait au curcuma et au poivre: mélangez dans un verre de lait bouillant, une cuillère à café de curcuma et une pincée de poivre noir.

J’en profite pour rappeler les nombreuses propriétés thérapeutiques du curcuma : anti oxydante, dépurative, cicatrisante, antibactérienne, anti inflammatoires… C’est une épice à consommer quotidiennement.

Pour la bronchite, je vous conseille aussi l’ail qui est considéré comme la reine des herbes.

Dans une casserole, faites bouillir au moins 10 minutes, 25 cl de lait, 6 gousses d’ail et 6 clous de girofle. Boire 25 gouttes de ce breuvage 3 fois par jour pendant 10 jours en cas de bronchite surtout infectieuse et à répétition ou de l’asthme.

Contre la fièvre, un remède indien consiste à faire tremper dans 25 cl d’eau, une cuillère à soupe de raisin sec noir et une cuillère à café de graines de coriandre. Ensuite filtrez et buvez cette lotion qui devrait faire baisser la fièvre rapidement.

Vous pouvez aussi faire une décoction avec une cuillère à café du mélange suivant : des graines mixées de cumin, de coriandre et de fenouil (proportion égale).

Contres les quintes de toux, mélangez une cuillère à soupe de miel et une demi cuillère à café de graines de moutarde en poudre et une demi cuillère à café de gingembre en poudre. Faites fondre dans votre bouche, une cuillère à café de ce mélange.

J’espère que ces recettes vous aideront et agissez dès les premiers symptômes pour éviter l’évolution de la maladie.

Ceci ne remplace en rien une consultation et si les maux persistent plusieurs jours, allez consulter un spécialiste.

Référence : Guy Avril « 22 épices pour préserver la santé »

Bel hiver à vous et à vos proches !

Virginie Pierrepont

Thérapeute, praticienne en ayurveda (91 et 30)

————————————————————————————-

trees-1789120__340

QUELQUES CONSEILS POUR CET AUTOMNE :

  • L’automne avec son temps sec et froid aura tendance à augmenter naturellement VATA  dans notre physiologie.
  • Les principaux attributs de vata sont sec, froid, léger, rugueux, mobile… ce qui donne au niveau des symptômes: sècheresse de la peau, constipation, estomac gonflé, appétit faible, anxiété, angoisse, insomnie, nervosité, stress…

Voici quelques conseils alimentaires pour cette période:

  • Favoriser les saveurs sucrées, acides et salées
  • Limiter les saveurs amères et astringentes
  • Comme toujours des aliments de saison tel que les légumes racines: carottes, patates douces, betteraves, potiron, courge, maïs..
  • Penser aux aliments doux comme le riz basmati ou brun, le sarrazin
  • Utiliser de la matière grasse: du ghee ou de l’huile d’amande, de sésame ou tournesol
  • Utiliser des épices réchauffantes: gingembre, cannelle, poivre noir, asafoetida…
  • Privilégier les aliments cuits et chauds
  • Eviter le cru et les boissons fraiches
  • Eviter les boissons contenant de la caféine et autres stimulants
  • Buvez un verre d’eau chaude avec un demi citron pressé à jeun et attendre au moins 30 minutes avant le petit déjeuner
  • Boire du lait chaud épicé avec une pincée de gingembre, de la cannelle, de la cardamome et de la noix de muscade avant le coucher

Quelques conseils en hygiène de vie:

  • Réguler vos horaires (repas, de sommeil…)
  • Veiller à avoir un temps de sommeil suffisant (6 à 8 heures)
  • Faites quelques exercices de yoga avec du pranayama et de la méditation régulièrement
  • Faites vous des auto massages tous les jours avec de l’huile de sésame bio
  • Profitez des soins ayurvédiques adaptés: Abhyanga, Shirodhara, Pindasvedana, Udvartana, Basthi

Virginie Pierrepont

Thérapeute, praticienne en ayurveda (91 et 30)

————————————————————————————-

yoga-1284657__340

YOGA ET AYURVEDA, LIES DEPUIS TOUJOURS!

Les mêmes origines 

L’ayurveda et le yoga sont originaires de l’Inde antique et spécifiquement des Védas. Ce sont les textes sacrés les plus anciens au monde, transmis par les dieux aux rishis, les sages indiens, grâce à la méditation. Ils sont au nombre de quatre et rédigés en sanskrit: le Rig véda, le Yajur véda, Sama véda et Atharva véda. Dans le Rig veda, le plus vénéré et le plus ancien (il aurait été écrit entre 1300 et 1000 av JC) on mentionne déjà le Yoga et l’Ayurveda. Le plus récent est l’atharva véda, 900 av JC, c’est le Véda de référence de l’Ayurveda.

La même philosophie 

Ayurveda et Yoga sont des sciences ou connaissances que l’on appelle holistiques, qui prennent en compte la globalité de l’individu et visent à une union complète entre corps, esprit et âme. Aussi pour atteindre cette union ou pleine conscience, il faut se connecter à son « soi » ou Svasta, qui signifie aussi « santé » en sanskrit. Cette notion de « soi » est bien loin de l’égo limité, c’est le « soi intérieur »qui montre la corrélation entre l’homme, le microcosme, et l’Univers, le macrocosme.

Les mêmes buts 

Svasta pour aller vers Moksa : la libération, soit se libérer des facteurs extérieurs qui nous polluent la vie pour être en connexion avec soi même et ainsi pouvoir reconnaître nos réels besoins et apprendre à les dissocier de nos envies.

Une de mes définitions préférées de l’ayurveda, est le moment entre la naissance ou la conception et la mort, plus la joie. Qu’est ce que la joie? La joie, c’est d’abord être en bonne santé, soit en connexion entre corps, esprit et âme.

Ainsi en ayurveda, on utilisera dans un premier temps le yoga comme thérapie, à même titre que les mantras ou la méditation, notamment pour le contrôle du mental ou Citta Vrutti noridhara plutôt que des médicaments.

En conclusion,  l’Ayurveda et le Yoga sont complémentaires. Ils ne peuvent pas aller l’un sans l’autre s’ils veulent atteindre leur but. Je citerai le docteur Marda, mon principal professeur en Ayurveda : « Si dans votre voiture, vous mettez de l’huile ou de l’essence de mauvaise qualité, votre moteur n’avancera plus, pour notre corps, notre esprit et notre âme, c’est pareil ! ». Ainsi si un yogi veut avancer spirituellement et aller vers Moksa, en plus de sa pratique du Yoga, il devra avoir une excellente hygiène de vie et une alimentation adaptée à sa constitution qu’il trouvera grâce à l’Ayurveda.

Et pour terminer, Vous trouverez ci dessous quelques exemples d’asanas ou de postures de Yoga conseillées par Vasant Lad  pour des différentes pathologies liés à Vata, Pitta et Kapha:

YOGA ASANAS PATHOLOGIE VATA :

(Toutes les postures doivent être exécutées en pratiquant une respiration profonde et calme)

  • Constipation : Flexion arrière, yoga mudra, genou à la poitrine, appui sur les épaules, cadavre (le ventre doit être rentré dans toutes ces postures)
  • Dépression : yoga mudra, charrue, cadavre, palmier, lotus
  • Sciatique : genou à la poitrine, flexion arrière, charrue, yoga mudra, demi roue
  • Arthrite rhumatoïde : demi roue, arc, charrue, position sur la tête, flexion arrière
  • Maux de tête : charrue, yoga mudra, position sur la tête
  • Insomnie : cadavre, cobra, flexion arrière

YOGA ASANAS PATHOLOGIE PITTA  :

  • Ulcère de l’estomac : lotus caché, sheetali
  • Hyperthyroïdie : Appui sur les épaules, genou vers l’oreille
  • Mauvaise assimilation : Genou à la poitrine, poisson, criquet
  • Colère ou haine : demi arc, appui sur les épaules, lotus caché, cadavre
  • Migraine ou maux de tête : Sheetali, appui sur les épaules, poisson
  • Maladie du foie : Poisson, appui sur les épaules, genou vers l’oreille, lotus caché
  • Hémorroïdes : Poisson, appui sur les épaules

YOGA ASANAS PATHOLOGIE KAPHA : 

  • Bronchite : Chandelle, principal, labourez, expédiez (avancez) la courbure, pliez-vous en arrière, la moitié de la roue, le poisson
  • Congestion des sinus : poisson, bateau, charrue, arc, bhasrika : respiration du soufflet
  • Mal de tête au niveau des sinus : lion, tête genou, poisson
  • Diabète : bateau, poisson, demi roue, flexion arrière, flexion avant
  • Problème chronique gastro intestinal : poisson, cobra, sauterelle
  • Asthme : Demi roue, arc, bateau, chandelle, palmier, poisson, cobra

Pour plus d’informations, n hésitez pas à consulter un professionnel de l’ayurveda.

Virginie Pierrepont

Thérapeute, praticienne en Ayurveda  (91 et 30)

————————————————————————————-

Mes conseils pour cet été:

13590272_1100539806669571_191251037368116918_n

En été, les températures augmentent, il y a donc plus de pita dans notre environnement. Le corps qui a tendance a s‘équilibrer naturellement, réduit alors son feu digestif intérieur, agni. Cela aura comme conséquence de perturber notre capacité digestive et notre métabolisme.

Par rapport au régime alimentaire :

Mangez à votre faim et quand vous avez faim, n’oubliez pas que votre capacité digestive est plus faible alors ne mangez pas trop pour vous éviter des problèmes digestifs et la production de toxines ou ama. Mangez des fruits et des légumes de saison. Pour les fruits, plutôt avant ou hors des repas et pour les légumes plutôt cuits à la vapeur si possible. Ajouter des graines germées à vos salades composées, des herbes aromatiques comme basilic, persil, coriandre, aneth… Préférez comme matière grasse de l’huile ou du beurre de coco ou encore du ghee. Les épices conseillées pour cette période estivale sont : coriandre, fenouil, cumin, cardamome, gingembre, curcuma, safran.

Ne mangez pas glacé, évitez de manger gras et épicé, trop de viande ou de boire du café et de l’alcool.

Pensez aux mets aux gouts doux, amers et astringents qui équilibrent pita, contrairement aux saveurs salées, acides et piquantes qui l’augmentent. N’hésitez pas à terminer votre repas en mâchant quelques graines de fenouil ou de cardamome qui en plus de vous donner une bonne haleine, stimulera agni, votre feu digestif

Par rapport aux boissons :

Hydratez vous!! Par manque d’eau vous pouvez subitement ressentir fatigue, maux de tête… comme vous transpirez davantage, votre corps a besoin de palier cette perte d’eau. Buvez plusieurs fois par jour de petite quantité d’eau mais à température ambiante, surtout non glacée. Vous pouvez aussi consommer des lassis coco et à la vanille, ou à la menthe, ou à la rose ou alors de l’eau de coco pure qui sont des boissons très rafraichissantes. Petit rappel de la recette de base du lassi: 1 volume de yaourt + 3 ou 4 volumes d’eau + épices ou herbes. Mon préféré est celui à la rose ; ajouter à la préparation de base quelques gouttes de rose et deux gousses de cardamome avant de mixer. Un vrai régal !

Par rapport à l’Hygiène de vie et aux soins:

Prévoir 15 minutes de bain de soleil quotidien, les rayons sur votre visage stimule Shadaka-Pitta qui selon l’ayurvéda aidera à vous égayer votre mental l’effet est le même que la sérotonine, la mélatonine : créateur de joie. Vous allez également stimuler la vitamine D qui renforcera l’absorption du calcium et renforcera également vos os. Ne vous exposez pas trop longtemps et éviter le milieu de la journée ou il est préférable de rester à l’ombre. N’oubliez pas de vous protéger la tête avec un chapeau ou un foulard surtout pour les personnes plus fragiles comme les enfants et personnes âgées.

Essayez l’aromathérapie en prenant par exemple une goutte d’huile de santal ou de rose, tamponner par petites touches vos tempes, l’espace entre vos 2 sourcils, votre fourchette sternale, vos poignets, votre nombril, cela apaisera Pitta-dosha

Pour apaiser les piqûres de moustiques mélanger à part égales de l’huile d’amande + huile de neem et appliquer sur les piqûres, l’huile de neem peut être utiliser également seule comme répulsif, tout comme l HE de citronnelle ou de lavande. Après une piqure d’insectes ou d’orties, vous pouvez aussi frotter une rondelle de pomme de terre ou des feuilles de plantain (plante sauvage) sur la zone affectée.

Au niveau des massages ou auto massages ; hydratez votre peau, utiliser de l’huile de coco vierge bio, non seulement cela sent bon mais de potentiel froid, c’est l’huile la plus efficace pour lutter contre la chaleur. Attention, ne pas en appliquer avant mais après le bain de soleil. Si vraiment vous avez pris un coup de soleil, vous pouvez alors appliquer du ghee.

Pour toutes informations complémentaires, n’hésitez pas à me contacter. Je vous souhaite à tous un excellent été et de bonnes vacances !

Virginie Pierrepont

Thérapeute, Praticienne en ayurveda

————————————————————————————-

FOCUS SUR LES PETITS DEJEUNERS

Contrairement à ce que l’on entend depuis notre tendre enfance, selon l’ayurveda, le petit déjeuner n’est pas le repas de la journée le plus important et celui qui doit être le plus consistant. C’est plutôt le déjeuner, heure à laquelle, notre feu digestif est au plus haut.

Et donc pour le petit déjeuner, on s’écoute, on mange par rapport à notre faim et nos envies.

Tant qu’à faire, on essaie de manger plus consistant si on a une activité physique plus conséquente mais si on reste derrière un bureau, on n’essaie de manger léger et digeste.

Pour en finir avec votre café, tartines, beurre et confiture, voici quelques idées de recettes succulentes et équilibrées :

1/Crème de riz à la frangipane (mon petit déjeuner favori car beaucoup de variantes et excellent!) :

4 cuillères à soupe farine riz complet, 2 verres lait végétal, 1 cuillère à soupe de purée d’amandes, du sucre de canne ou du sirop d agave

Délayer la farine de riz dans le lait végétal, faire chauffer en remuant constamment, dès que cela épaissit, ajouter la purée d ‘amandes pour qu’elle fonde dans la crème, ajouter ensuite le sucre de canne ou sirop d’agave. Vous pouvez évidemment y ajouter des fruits secs en fonction de vos gouts. Vous pouvez aussi varier dans les laits végétaux, les farines (multicéréales…) ou remplacer par des crèmes (avoine, orge..). Un vrai régale !!

2/Muesli maison : Céréales sans gluten soufflées : Sarazin, riz complet, quinoa et amarante (existe au miel), 1 tasse de noix de coco, 1 tasse d’amandes effilées, 1  tasse de fruits rouges séchés : goji, myrtille, cerise, canneberge… Mélanger toutes les céréales avec les amandes effilées que vous aurez fait doré à sec quelques secondes à la poêle. Ensuite faites revenir aussi la noix de coco  en remuant avec une spatule en bois mais attention à ne pas les faire griller. Mélanger le tout. Ce mélange se déguste avec des laits végétaux : amande, riz chocolaté ou vanillé.  Vous pouvez le préparer à l ‘avance et le stocker dans un bocal en verre. Vous pouvez y ajouter éventuellement des pépites de chocolat noir bio pour les enfants, cela remplacera à merveille les céréales pleines de sucre et d’huile de palme du commerce, que nos chères têtes blondes adorent !

3/Epeautre au lait de soja vanille et amandes : 2OOg d’épeautre concassé ou en en flocons, dans 60 cl de lait de soja vanille, 2 pincées de gingembre sec, 1 cuillère à café de cannelle et une dizaine d’amandes: Dans une casserole, faire tremper l’épeautre dans le lait de soja vanille pendant quelques minutes pour les faire ramollir. Ensuite faire cuire à feu doux pendant 10 minutes, ajouter le gingembre sec et quelques cuillères à café de sirop d’érable. Dans une poêle, faire griller un peu les amandes, les hacher après qu’elles aient refroidies. Ajouter les amandes et une cuillère a café de cannelle et déguster !!

3/Crème aux baies de goji :1 bol d’amandes, 2 cuillères à soupe de pignons, 2 cuiilères à soupe de baies de goji ou de canneberges ou raisins secs, 2/3 dattes et jus de citron. Faire tremper toute la nuit, les baies de goji, les amandes et les pignons. Le lendemain, égoutter, rincer, retirer la peau des amandes et mixer le tout dans un blinder. Y ajouter les dattes dénoyautées et incorporez le jus de citron avant de mixer.

 

 

L'Ayurveda à Palaiseau: Massages, soins et cours de cuisine ayurvédique

%d blogueurs aiment cette page :